La traversée du temps (Noyarey, Grenoble)

les troupeaux, Noyarey, Grenoble, Tous droits réservés.

Ils descendaient sous les bocages à l’heure où la lumière joue aux secrets. Le nez dans les hautes herbes, ils avançaient comme à regret pour rejoindre le fond du vallon et l’abri caché au creux de la nuit. Il me semblait qu’ils reprenaient ainsi les sentes millénaires qu’avant eux l’immense troupeau des temps passés avaient empruntées. Heureuse, j’ai traduit dans l’instant, craie bleue, craie ocre, du même geste que mes ancêtres sur la roche qu’ils faisaient mouvoir sous leurs lumières captives, ce fleuve de vie qui traverse le temps.

Demain, me suis-je dit, demain, je serai encore là. Demain, je saisirai un autre mystère et ce faisant, moi, si peu, j’embrasserai le toujours…

Publicités

A propos Arlette.Beal

Peintre, poète et auteur. Pastelliste aquarellistes. Vous pouvez voir sur mon blog, des peintures mais aussi des poèmes et les informations sur mes publications, mes salons du livre et mes expositions Deux carnets de voyage: "Rêveries aux Salins de Hyères", "Rêveries des cabanons et des vignes" un album pour enfant "Arnault, un amour d'épouvantail" ces livres sont édités par les Presses du Midi et bien d'autres projets.
Cet article, publié dans pastel, poème, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s