De vagues en vagues: les collines de Hyères

De vagues en vagues, collines de Hyères, aquarelles

De vagues en vagues, collines de Hyères, aquarelles, vues du château. Tous droits réservés.

Telles des soeurs devenues folles,

les collines se poursuivent sans cesse

ne se rattrapent jamais,

se prenant les pieds dans les taillis

de chênes kermesse et de lentisques.

Publicités

A propos Arlette.Beal

Peintre, poète et auteur. Pastelliste aquarellistes. Vous pouvez voir sur mon blog, des peintures mais aussi des poèmes et les informations sur mes publications, mes salons du livre et mes expositions Deux carnets de voyage: "Rêveries aux Salins de Hyères", "Rêveries des cabanons et des vignes" un album pour enfant "Arnault, un amour d'épouvantail" ces livres sont édités par les Presses du Midi et bien d'autres projets.
Cet article, publié dans Aquarelle, poème, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour De vagues en vagues: les collines de Hyères

  1. JO TOURTIT dit :

    Très bien reproduit +++
    Au fait, je n’ai pas bien compris à quoi allait servir ta première de couverture représentant « Arnault » l’épouvantail (très chouette au demeurant) ? Il est marrant avec son casque de motard.
    Tu m’expliqueras samedi …
    Bisous et bonne journée.

    J'aime

  2. ulysse dit :

    Beau mariage des mots et d’un pinceau ! Au pied des collines se trouve la presqu’île de Giens dont j’ai fait le tour à pied : Une merveille !

    J'aime

    • Arlette.Beal dit :

      Bonjour et merci, Claude. J’habite là, en bas des collines, dans une vallée coupée malheureusement par l’autoroute qui joint Toulon à Hyères, mais où il y a encore des serres fonctionnelles dont les nôtres. De la terrasse nous voyons, Costebelle et Porquerolles. J’ai conscience de vivre dans un lieu encore privilégié mais en danger: juste derrière chez nous…un lotissement…au pied des fameuses collines, schistes métamorphiques pour les amateurs. Le Mont Faron au-dessus de Toulon ainsi que ses copines sont des massifs coralliens. Entre le massif du Fenouillet et le Massif du Faron une splendide faille couverte de vignes relie la mer à l’autoroute Aix Nice. De temps en temps, ça tremble, mais c’est sans danger, seules les failles qui bougent rarement sont vraiment dangereuses. A bientôt et bonne rando du week-end.

      Le 23/09/2011 17:27,

      J'aime

  3. bleuemarie dit :

    quand les mots et les couleurs se répondent

    J’aime beaucoup

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s