L’attente

Tétouan, Maroc,1985,aquarelle

Tétouan, Maroc,1985,aquarelle. Arlette Béal. Tous droits réservés

 L’attente.

Il était blanc, elle était bleue,

Il naviguait dans tout ce bleu,

racé, léger, mon beau voilier,

Antinéa!

Comme un nuage, il m’a portée

vers d’autres cieux, d’autres terres,

vers d’autres êtres.

Antinéa! tu n’es plus là!

Au bout du quai , j’attends en vain.

Antinéa,

peux-tu en miles mesurer mon chagrin?

Publicités

A propos Arlette.Beal

Peintre, poète et auteur. Pastelliste aquarellistes. Vous pouvez voir sur mon blog, des peintures mais aussi des poèmes et les informations sur mes publications, mes salons du livre et mes expositions Deux carnets de voyage: "Rêveries aux Salins de Hyères", "Rêveries des cabanons et des vignes" un album pour enfant "Arnault, un amour d'épouvantail" ces livres sont édités par les Presses du Midi et bien d'autres projets.
Cet article, publié dans Aquarelle, poème, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’attente

  1. ulysse dit :

    Arlette il te reste le fruit de tes voyages et ce sont de beaux fruits….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s